Une petite lampe très zen : la lampe au sodium basse pression

Philips SOX-E 18 W – séquence de préchauffage. Voici une lampe au sodium basse pression (ou LPS pour low pressure sodium), une espèce en voie de disparition qu’on reconnaît à sa teinte «orange pur». La couleur rose est due au néon (avec un peu d’argon) qui permet l’amorçage. La séquence complète dure environ 10 minutes. JusqueLire la suite « Une petite lampe très zen : la lampe au sodium basse pression »

Un peu de doré au plafond

L’achat récent d’un canapé Ikea m’a donné l’envie d’ajouter une touche années 30 à mon salon — cette touche se traduisant tout naturellement par un luminaire ancien. J’ai trouvé l’objet de mes rêves, un lustre doré au style victorien, typiquement américain, plutôt propre en dessous et bien poussiéreux au-dessus. Et surtout, avec les douilles et fils électriquesLire la suite « Un peu de doré au plafond »

Bricolage du week-end : une grille de défilement sous ma hotte de cuisine

Je suis locataire et utilise donc l’équipement qui venait avec l’appartement : baignoire, toilette, fenêtres,… et hotte de cuisine. Ma hotte est tout ce qu’il y a de plus basique : de la tôle pliée, un ventilateur avec filtres, et une ampoule nue. C’est tout : lorsqu’on se penche, ou lorsqu’on est simplement assis àLire la suite « Bricolage du week-end : une grille de défilement sous ma hotte de cuisine »

Ambiance intimiste ce matin dans le métro

J’habite à Montréal et prends le métro pour aller travailler. Je sais, c’est bien banal. En tout cas, je croise tous les jours l’éclat bizarre des lampes à vapeur de mercure qui équipent encore les stations montréalaises : qu’elles soient à ballon fluorescent ou à verre clair, la STM (compagnie des transports locale) les aLire la suite « Ambiance intimiste ce matin dans le métro »

Des fleurs au parfum de mercure

L’autre jour en feuilletant le journal dans le métro, je suis tombé sur cette publicité — que j’ai vue sur le quai un peu plus loin, sous forme d’affiche. J’aurais pu la trouver belle, poétique. Aurais-je dû? En vérité je l’ai trouvée troublante. Très troublante. J’ai immédiatement ressenti un goût malsain dans la bouche pendantLire la suite « Des fleurs au parfum de mercure »

Un peu de soleil dans les cavernes

Je vais parfois voir quels mots-clefs ont amené mes visiteurs sur ce blogue. Deux recherches sont récurrentes : « lumens lux candelas » et « éclairage led spéléo ». Ouf! j’ai un article pour la première, mais je devrai me mettre au boulot pour la seconde! Sous les pavés, la Scurion À défaut de comparatif sérieux et objectif, voici unLire la suite « Un peu de soleil dans les cavernes »

Grand-père Alphide : de la camaille à l’hydro-électricité

Il y a quelque temps dans une foire aux livres (tous les livres à un dollar!), je suis tombé sur un petit ouvrage artisanal tapé à la machine : l’Appel de minuit — Préliminaires : grand-père Alphide, publié au Québec dans le milieu des années 50 par L.-P. Tremblay sous le pseudonyme de Paul de Claver.Lire la suite « Grand-père Alphide : de la camaille à l’hydro-électricité »

Lumens, candelas et lux expliqués sous ma douche

J’y comprends rien! — Dis papa, c’est quoi les lumens et c’est quoi la différence avec les candelas? — Comme le dit si bien Wikipédia : « Par définition, 1 lumen correspond au flux lumineux émis dans un angle solide de 1 stéradian par une source ponctuelle uniforme située au sommet de l’angle solide etLire la suite « Lumens, candelas et lux expliqués sous ma douche »

Le verre selon Tiffany, jusqu’au 2 juin à Montréal

Il vous reste un mois pour découvrir l’exposition Tout le monde connaît les lampes de Louis C. Tiffany — ou au moins les reproductions modernes qu’on voit partout. Mais le Musée des beaux-arts de Montréal vous invite à un plus grand voyage en vous initiant à l’ensemble du travail du célèbre verrier : lampes deLire la suite « Le verre selon Tiffany, jusqu’au 2 juin à Montréal »

L’Heure pour la Terre : une heure aussi pour soi?

L’Heure pour la Terre, tous les médias en ont parlé; il s’agit de montrer son soutien contre les changements climatiques en posant un geste simple et symbolique : éteindre l’éclairage électrique pendant une heure. Demain samedi 27 mars, particuliers et collectivités sont donc invités à couper leurs lumières entre 20 h 30 et 21 h 30. Je doute queLire la suite « L’Heure pour la Terre : une heure aussi pour soi? »