Archive for the ‘Restaurations’ Category

Des clones de LedLenser… il y a 130 ans!

24 novembre 2014

Tu as peut-être déjà rencontré une de ces lampes torche à led équipée d’une grosse lentille en forme de loupe, au lieu du traditionnel réflecteur et verre plat.

Tu t’es alors dit : « Oh! voilà qui doit être bien performant! ». Eh bien non, le faisceau — même réglable — est trop étroit et trop précisément délimité pour être aussi efficace que celui d’une bonne torche à led.

Tu t’es sans doute aussi dit : « Oh! quel design moderne! voilà qui doit être une réelle innovation! ». Eh bien non, encore une fois. La preuve par l’exemple :

cavannus-lampes-lentille-loupe


1. Petite lanterne de voyage
, comportant dans le pied — qui est rétractable — une petite bougie de diamètre réduit. La lampe est aussi munie deux petit pics à l’arrière qui permettent de l’accrocher sur un tissu, par exemple pour lire dans le train (complétant l’éclairage fourni en 2e classe ou le suppléant en 3e classe — mais lisait-on vraiment dans les wagons inconfortables de la 3e classe?). Les voyageurs achetaient eux-mêmes ces lanternes à la gare ou ailleurs.

Personnellement, je n’ai pas été convaincu par le concept. La cire coule et bloque le ressort qui pousse la bougie vers le haut. Résultat : la lampe s’éteint après un moment.


2. Petite lanterne dite « de voleur »
, celle-ci ayant été en fait utilisée par des douaniers. Elle contient une petite lampe à huile végétale dont la chiche lumière est focalisée par la lentille. La lampe comporte aussi un volet qui permet de masquer complètement la lumière et de la retrouver immédiatement au besoin.

Cette petite lanterne de voleur reste peu efficace en pratique; elle a tendance à fumer (comme sur cette photo d’ailleurs!) et à couler. Cela dit l’efficacité du volet est assez étonnante, la lumière est bien masquée (elle filtre encore un tout petit peu par la cheminée, mais c’est vraiment, vraiment minime).


3. Veilleuse Phare
, petite lampe à huile végétale (olive, canola,…) et mèche de veilleuse. L’huile est contenue dans tout le réservoir en forme de boule et peut brûler plus de 12 heures. La petite flamme est fixe et claire, et la lentille permet de lire facilement ou d’éclairer un passage, une horloge, etc.

Les veilleuses à huile végétale (petite mèche flottante dans une récipient rempli d’huile) étaient encore assez populaires au XIXe, du moins dans les milieux bourgeois et aisés. L’idée brillante de la veilleuse phare est d’utiliser la petite mèche avec porte-mèche de la veilleuse, appliqués à un concept ancien de lampe. La flamme est la plus blanche et la plus fixe que j’ai pu voir avec de l’huile. Et le design général est réussi.

Un peu de doré au plafond

5 novembre 2014

L’achat récent d’un canapé Ikea m’a donné l’envie d’ajouter une touche années 30 à mon salon — cette touche se traduisant tout naturellement par un luminaire ancien.

J’ai trouvé l’objet de mes rêves, un lustre doré au style victorien, typiquement américain, plutôt propre en dessous et bien poussiéreux au-dessus. Et surtout, avec les douilles et fils électriques d’époque : l’occasion pour moi d’en observer le câblage et de conserver un maximum de pièces d’origine.

luminaire-non-restaure

Démontage, nettoyage, recâblage complet, remontage… Voilà le résultat :

plafonnier-art-deco-1

plafonnier-art-deco-02

Ces lustres étaient destinés à recevoir des ampoules dépolies en forme de globes. Ces lampes d’époque étant introuvables et les reproductions coûtant 10 $ pièce, j’ai ajouté une laque satinée sur de simples ampoules claires modernes (globes G25 pour salle de bain). J’utilise un gradateur et les ampoules font 25 W, la laque ne devrait pas trop chauffer (en tout cas, ça ne sent rien).

J’ai aussi ajouté les deux pampilles qui semblaient manquer.

plafonnier-salon

Grâce au gradateur mural, ce lustre complète l’éclairage d’ambiance avec douceur, les autres petites lampes disposées tout autour de la pièce assurant une répartition homogène de la lumière.

Je n’aime pas les salons éclairées seulement par un lustre : les murs (là où se posent les yeux) restent sombres et la lumière crue est éblouissante. En revanche, si je dois passer l’aspirateur, les quatre ampoules 25 W à fond sont bien suffisantes.

Bricolage du week-end : une grille de défilement sous ma hotte de cuisine

7 avril 2013

Je suis locataire et utilise donc l’équipement qui venait avec l’appartement : baignoire, toilette, fenêtres,… et hotte de cuisine. Ma hotte est tout ce qu’il y a de plus basique : de la tôle pliée, un ventilateur avec filtres, et une ampoule nue. C’est tout : lorsqu’on se penche, ou lorsqu’on est simplement assis à table, on voit la tôle pliée et le « dedans » de la hotte, et l’ampoule nue vient nous éblouir.

D’où l’idée d’un bricolage simple et peu onéreux : l’ajout d’une grille de défilement.

Une grille?

Grille_défilement_02

Les grilles de défilement, quézako? Il s’agit généralement d’un « quadrillage » brillant ou blanc, qui dirige la lumière vers le bas et masque tout ce qui est au-dessus de la grille. On en voit souvent dans les bureaux, faisant partie de plafonniers fluorescents ou intégrées aux faux-plafonds. Les métros parisiens MF 77 en étaient équipés avant leur rénovation récente.

J’ai choisi la version nickelée pour éviter de mettre côte-à-côte deux blancs différents, celui du plastique de la grille et celui de la peinture de la hotte. Je voulais aussi diriger au maximum la lumière vers le bas, et l’esthétique de la grille argentée me plaisait. Celle que j’ai achetée et découpée (en photo) est fabriquée par Plaskolite; on la trouve en magasin de bricolage.

Et ce n’est pas tout : quelle ampoule?

Ces grilles étant en plastique, pas question d’utiliser une ampoule à incandescence qui les ferait fondre; je ne voulais pas non plus de lampe fluorescente compacte (CFL), je déteste leur lumière et elles ne durent jamais bien longtemps.

Mon choix s’est porté vers la lampe flamme de Philips : une teinte chaude (2700 K) et un excellent rendu de couleurs proche de l’incandescence (IRC = 92).

Ampoule_led_Philips

Ampoule à led Philips (source : Philips Lighting).

Comme cette lampe n’est pas très puissante (elle équivaut plus ou moins à une ampoule classique de 25 W), j’en ai mis deux en utilisant un adaptateur en Y, ce qui permet aussi de répartir la source lumineuse en deux points :

Adaptateur Y

Douille en Y (source : Home Depot).

Et voilà le résultat!

Grille_défilement_01

L’intérieur de la hotte est bien masqué, et la réflexion des deux ampoules à led est efficace : on a l’impression qu’il a cinq ou six lampes, et pourtant il n’y en a bien que deux.

Grille_défilement_03

Et une fois qu’on est assis, aucune lumière parasite ne vient gêner la vue, c’est tout juste si on voit que la hotte est allumée :

Grille_défilement_04

Maintenant, aux fourneaux!